La pire erreur de l’humanité (l’agriculture) – DBY #55

68 thoughts on “La pire erreur de l’humanité (l’agriculture) – DBY #55

  • J'ai créé cette série avec Arte et NES, des gens qui ont produit Chroma (Karim Debbache), Nota Bene, etc. Sur la chaîne du Vortex, il y aura beaucoup de gens très stylés (Axolot, C'est une autre histoire, Hygiène Mentale, et bien d'autres), et je vous recommande fortement d'aller vous y abonner pour suivre tout ça ! Première vidéo ici : https://youtu.be/qXq4s1_EBwk
    N'hésitez pas à partager votre ressenti sur ce type de projets en tout cas !
    kissoukissouabontwadonnedésousurtipilacheunoucebleu

  • Et tu fais comment pour survivre dans un milieu ou l'hiver il fait moins de 0° et la majorité des animaux sont en hibernation ? Bah tu anticipes non ? Et comment tu anticipes ? De plus l'agriculture a amené les premières formes de selection , donc de science du vivant et compagnie. Je suis rarement en désaccord avec toi mais pour le coup je pense que le sujet est traité de façon trop superficiel. Alors 100% chasseurs cueilleurs , ok dans des zones propices (Afrique , certaines parties de l'asie) . Mais en Europe on avait bien évidemment pas le choix que trouver d'autres solutions … Pour devenir ce que l'on est devenu (critiquable dans le fond mais en étant pragmatique on s'est plutôt bien démerdé)

  • continue. en effet, comme il est dit dans les commentaires, tu exprimes plutôt une opinion.c'est intéressant si tu dialogue avec un contradicteur, en échangeant amicalement des arguments étayés et sourcés. ça serait intéressant car personne ne le fait…. je te suis pour voir la suite, bon courage !!!!

  • Bonjour, je ne suis pas certain du tout que vous saisissiez les avantages énormes de l'agriculture par rapport à la chasse :

    -1) La pérénité de l'héritage. Qui dit chasse-cueillette dit mode de vie nomade (puisque le néolithique n'est pas marqué par l'agriculture mais par la sédentarisation de l'homme, qui y parvient grâce à l'agriculture). Or, le mode de vie sédentaire est une voie de pérénisation bien plus grande :
    Contrairement aux nomades, les sédentaires disposent de biens immobiliers et ils ont pu construire de façon plus efficace que les chasseurs-cueilleurs. Qui aurait pu construire notre-dame en étant nomade ? Qui aurait pu inventer les expériences scientifiques à produire et reproduire sur l'espace de quelques années s'il faut systématiquement changer d'endroit ? Comment transporter la forge ? Bref, même si plusieurs civilisations sédentaires ont été rasées, d'autres oubliées et d'autres ont évoluées, le mode de vie nomade est extrêmement léger : Tout doit être construit rapidement puis déconstruit rapidement pour pouvoir aller d'un territoire à l'autre si les ressources viennent à manquer ou si un ennemi vient s'approprier le territoire.

    -2) Deuxièmement, l'apparition des maladies me semble être un problème qui n'est pas spécialement réglé par la chasse. Non seulement c'est beaucoup plus dangereux (prédateurs, risque de chute mortelle dans le cas d'une poursuite, défense de la proie, etc.), mais en plus le risque de maladie n'est pas nul : Des maladies comme la rage et la gale se transmettraient de toutes façons. Au final, les zoonoses de l'agriculture sont en effet à considérer mais vu ce que cela a apporté du point de vue civilisationnel et notamment la découverte des vaccins, était-ce finalement une si mauvaise idée ?

    -3) Ensuite, la quantité de loisir n'implique pas du tout que les sédentaires étaient des bêtes de somme qui gaspillaient tous leur temps. Au contraire, on a commencé à séparer les rôles et à former différentes fonctions dûes au nomadisme. Certes, dans certaines peuplades, tout le monde bêche son carré de terre mais de façon générale, ce sont les agriculteurs qui cultivent : Le reste de la société se diversifie. Cela se voit d'ailleurs à l'heure actuelle : Combien de personnes sont agricultrices ? Combien de personnes ont le loisir de glander toute la journée sans se soucier de savoir si on raménera ou non du gibier pour le soir ?

    Donc, non, plus de loisirs en tant que chasseurs-cueilleurs, c'est peut-être vrai à l'échelle individuelle mais cela ne permettrait sans doute pas de se concentrer sur d'autres activités surtout s'il est corrélé au point 1 et donc que tu ne peux pas pratiquer des activités qui demandent un investissement et pas trop de déplacements.

    -4) La survie face à l'hiver : Si l'agriculture s'est développée, c'est parce que certaines peuplades n'avaient pas le choix : Beaucoup des chasseurs/cueilleurs vivent surtout dans des climats où ce n'est pas la disette le quart de l'année. L'homme occidental qui subit les alternances été/hiver a forcément été confronté au problème : Mince, il va faire froid cet été et rien ne poussera ni dans le champs ni dans la nature. Et si je faisais des réserves pour passer l'hiver ?

    Rien que ça représente une force adaptative à son environnement énorme : La notion de réserve. Or, pour faire des réserves, il faut les cacher à un endroit fixe et ça limite les déplacements. Donc la sédentarité se prêtait bien à ce petit jeu.

    Au final, ce qui me dérange le plus c'est que tu émets un parti plutôt pris sur l'agriculture et y va un peu fort : L'agriculture, c'est comme la religion et l'argent, vous pouvez trouver que c'est bien ou mal mais en attendant, c'est là et ça a façonné notre quotidien comme ça a permis que notre civilisation soit telle qu'elle est actuellement. Plutôt que de nous en plaindre et de vouloir un rétropédalage contreproductif, réfléchissons encore et toujours à demain : L'agronomie est une science en mouvement et qui s'adapte, les agriculteurs d'aujourd'hui ne sont pas comme ce cliché de vieux croûton qui n'évolue pas et n'innove pas. C'est autant un scientifique de terrain que les scientifique habituels.

    La permaculture, l'agroforesterie, autant de sujets étudiés qui changent actuellement notre façon de procéder pour s'adapter aux enjeux écologiques et à la politique de production sans ruiner notre planète.

  • Vu les effets collatéraux, se vacciner contre la rougeole c'est plus idiot que de rester chez soi de peur d'avoir un accident niveau statistiques donc stop svp.

  • Avant cette vidéo, en 2015, le philosophe israélien Yuval Noah Harari avait déjà soutenu cette théorie. 
    Il va plus loin en proposant une réponse au "pourquoi alors l'humanité a pris cette direction ?" 
    L'explication :
    https://cyrilc42.blog/2017/12/03/la-revolution-agricole-la-plus-grande-escroquerie-de-lhistoire-de-yuval-noah-harari-dans-sapiens/

  • Excellente vidéo. Instructive et franchement marrante. Et un thème qui me tient à coeur pour l'avenir.

  • "pourquoi on a fait ça ?"
    Peut-être parce que la chasse et la cueillette étaient bien plus aléatoires ?
    D'autre part il faudrait insister sur le point évoqué dans la vidéo : l'agriculture a permis l'expansion de l'humanité…..
    Alors que la chasse primaire…. 😁

    De plus l'argument de la jeune fille anthropologue, est assez discutable. Vouloir faire une opposition capitaliste, entre chasse et agriculture…. C'est plus que discutable !
    Le mythe du "bon sauvage" a la peau dure !

  • Cette émission anti-vegan m'a profondément choquée ! ^^
    J'imagine que la sociologue n'a jamais pris de permis de chasse et essayé la chasse à l'arc pour expliquer que c'est un truc de glandeurs … 🙂
    Il est évident qu'un chasseur a une nutrition bien plus adaptée à son organisme qu'un agriculteur qui ne mange que deux ou trois sortes de végétaux, qui s'il s'agit de féculents sont en plus favorables au diabète et aux caries.

  • Combien de peuples "chasseurs cueilleurs" comptent des organes de recherche ?
    Combien d'anthropologues, de biologistes moléculaires, chez les peuplades de Bornéo ?

  • Sérieusement… À moins d'être ufologue, platiste ou antivax, c'est pratiquement impossible d'être plus imbécile absolu que ce qui est dit dans ce vidéo… Hallucinant ! Hé ! Les idiots ! Vous êtes la à pérorer sur la perte de cet ancien temps béni ou l'on crevais d'infections et de malnutrition à 30 ans, du haut de tout ce que vous décriez vous permet avec sa technologie de faire, d'être, et de vivre en bonne santé 80 ans en moyenne.

    Raël, et la scientologie, j'en ai encore plus de respect que pour cette connerie, misère…

  • Bravo, j'ai adoré votre style c'est carrément PRO, la qualité image son et dialogue est très bonne, ceci abstraction faite de mon point de vue perso sur l'agriculture: Elle a apparu Soudainement au Croissant fertile, ce qui suggère qu'elle aurait été suggérée et apprise à l'Homme par une source mystérieuse…

  • Pour plus de détail, le livre Sapiens explique bien l'évolution de l'humanité et notamment le problème de l'agriculture 🙂

  • Bonjour,

    Quand on dit que Dieu est Amour, c'est bien souvent entendu comme un poncif niais auquel on répond « mais oui, mais oui, tout le monde est d'accord parce que c'est joli ».

    Pourtant, il est bien la cause des tourments que l'on attribue à tort à l'agriculture — mais tout dépend ce que l'on entend par là — qui a investi l'espèce humaine depuis le Néolithique, de même qu'il est la cause première du réchauffement climatique aujourd'hui. Pour commencer avec ce dernier problème, la température grimpe au sein du corps lorsque le désir d'étreinte n'est pas assouvi, le ressenti de l'Amour étant semblable à une brûlure. De même à l'échelle du monde entier. Ainsi, la multiplication des sites de rencontres, des images attirantes et excitantes, plus le déni charnel féminin et, par contrecoup, la frustration qui leur est inhérente, font monter la chaleur.

    Pour revenir au Néolithique, ce n'est pas l'agriculture qui a causé les problèmes dont on parle, mais, déjà à l'époque, un changement dans le régime amoureux des humains, plus des causes et conséquences logiques. On dit par exemple que c'est la sédentarisation qui a vu apparaître caries et autres problèmes dentaires, alors que l'humanité en était exempte lorsqu'elle n'était que nomade. Pourtant, les peuples qui préservèrent un mode de vie errant en furent atteints aussi, l'exemple caricatural étant le gitan avec ses dents en or. Non, la sédentarisation n'est pas la cause directe et, pour la trouver, il faut se demander pourquoi elle a eu lieu et répondre que les premiers habitats fixes sont apparus pour exploiter des mines, d'abord de sel comme à Hallstatt, puis de métaux et autres. Or, le travail minier consiste à percer des trous dans les roches de la même façon que la carie dans les dents. Il est d'ailleurs étonnant que les centres de chirurgie dentaire préhistoriques — il existait des fraises en silex — soient apparus dans des zones montagneuses tels l'Himalaya et les Andes, les montagnes étant une sorte d'immense enseigne pour la dentisterie, car elles ressemblent à des dents bien plantées. À ce sujet, il a existé un reportage sur Arte d'un roi des Alpes ayant chevauché et navigué jusqu'à Stonehenge pour y mourir en espérant y faire soigner une rage de dents. Pourquoi ? Parce que c'est un temple en pierres non taillées, le fait de tailler la pierre provoquant lui aussi les caries. À ce compte, il faudrait que tous ceux qui osent encore exploiter des mines ou percer la pierre prennent en charge à leurs frais tous les maux dentaires de l'humanité.

    Quel rapport entre le nomadisme, la sédentarisation et l'Amour ? Être nomade, c'est « aller et venir », mouvement de base de l'acte charnel. Être sédentaire, c'est faire des « trous et des tas », que ce soit pour la mine ou l'agriculture, c'est-à-dire creuser puis faire des monticules, comme le fait l'Amour pour engendrer la vie, s'enfonçant dans le ventre féminin pour y faire lever une colline qui donnera naissance. Et si la première fois que l'homme s'est établi c'était pour le sel, il faut savoir que cette substance est symboliquement rattachée à la semence masculine, de même que l'eau douce qui redonne vie à la terre desséchée, de même aussi les graines — qui se disent « sperme » en grec antique —, la mer, quant à elle — eau et sel mêlés — représentant la semence féminine et le sang. Stendhal, dans le traité « De L'Amour » compare d'ailleurs celui-ci à une branche abandonnée dans une mine de sel et qui s'est recouverte de cristaux, phénomène qu'il a contemplé dans une mine à Hallstatt — mais je cite cela pour l'anecdote —.

    Encore : les colonnes vertébrales tordues que l'on dit apparaître avec l'agriculture, comme si cette dernière en était la cause. Pour comprendre le pourquoi, on peut comparer avec l'imagerie moderne, qui peut voir le spermatozoïde qui ressemble à une tête et une queue, à savoir un cerveau et une moelle épinière, qui se tord et se gondole lorsque l'ovule ne veut pas le laisser entrer. C'est donc la frustration sexuelle imposée, dans un but de capitalisation, qui cause les déformations de la colonne, et d'ailleurs le mal au dos en général. Le principe du Capital et de l'accumulation n'est-il pas d'entretenir la frustration pour que l'homme travaille plus pour un moindre coût, appelé « salaire » et dont l'étymologie est tirée du mot « sel » ?

    Il faudrait ajouter un passage sur l'affaiblissement des graines parce que l'homme leur aurait donné trop de soin. Cet affaiblissement est lié aux principes du trafic et de la marchandisation de l'Amour — toujours Lui —, qui a affaibli la semence masculine et, de là, toutes les graines qu'il utilise, comme de nos jours on met sur le compte des pesticides dans les nappes phréatiques la cause de la diminution des spermatozoïdes chez les hommes, alors qu'en fait cela est apparu quand les « savants » ont commencé à trafiquer à l'intérieur du génome, révulsant la source de la vie qui s'est « contractée sur elle même », comme le dit Diotime à Socrate dans le Banquet de Platon. Pour finir sur une citation, de Rabelais : « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme », et c'est aussi le déclin de l'univers. Le fait de jardiner n'y est pour rien.

    Merci pour votre vidéo qui m'a fait disserter. Je produirais ce texte dans quelque temps sur mon site internet dédié à l'écriture : « www.sourcesaline.org »

    Portez-vous bien.

  • Lorsque le système de destruction de la nature pour piller ses ressources aura faillit, la famine prendra la place de la sur abondance. La misère, les maladies viendront à bout de notre civilisation. Ne survivront que les plus forts. Inutile de vous expliquer ce qu'il adviendra des individus en surmédication, aux organismes gavés de produits pharmaceutiques et qui n'y auront plus accès. Et l'on verra les nouvelles générations survivantes, diminuer de taille, une des conséquences de la sous-alimentation.

  • Agriculture, apparition de castes parasites dirigeantes (politiques, administratives et religieuses), sédentarisation, sociétés pyramidales, pouvoirs de plus en plus organisés et coercitifs, mamonisme ( soumission obligatoire au faux dieu Mamon), mise en esclavage permanent des êtres humains réifiés au sein de dèmes (unités territoriales marchandes ; "demos" en Grec) sont inextricablement liés.
    En effet, "Démos Kratos" signifie littéralement : Pouvoir de l'Unité Territoriale Marchande ( une cité, un pays, un empire, et enfin le monde entier), rien à voir avec le "pouvoir du peuple", donc…
    Cette dégénérescence mortifère correspond au cycle du Kali Yuga (6480 ans), lequel s’achève par le collapse systémique mondial imminent afin de faire place nette au Nouvel âge d'Or.

  • Pourquoi on à fait ça? Par ce que des humains ont réussi à faire travailler d'autres humains moins chanceux pour les nourrir 😉

  • Les premiers hommes les chasseurs étaient déjà cons. En faisant tomber les animaux. Ils devaient en gaspiller beaucoup et les troupeaux devaient disparaître assez vite. L'agriculture nous a sauvé et l'agriculture va nous tuer.

  • Super idée la chaîne de regroupement de vulgarisateurs. Hâte d'y voir e-penser, astronogeek, science étonnante, la statistique expliquée à mon chat, Physics Girl, etc…
    Merci à tous de nous proposer des programmes qui ne sont pas débilisants.
    Respect.

  • C'est pas du tout caricatural tout ça.

    "L'agriculture est une perte de temps par rapport à la chasse"
    – "Ah et dans le détail, pourquoi ?"
    – "Ben parce que le chasseur il fout rien de sa journée".

    -> Ok, merci pour cet éclairage saisissant.

  • Je sais pas si tu as entendu parler de la collapsologie, de la théorie de l'effondrement, est ce que tu sais que notre société arrive au bout? Je pense que ça te parle car tu as cité dans une de tes vidéos le club de rome et les limites à la croissance. Le modèle futur, idéal, admis est un retour à une agriculture à l'ancienne avec chevaux de traits et ces derniers même utilisé pour le transport. Quel est ton avis là dessus. J'ai toujours été plus permaculture que chasse mais avec ta vidéo je m'intéroge. Alors niveau perma y a des possibilité de diminuer le travail avec le non labours, le paillage ou une selection à la Pascal poot qui fait pousser ses tomates sans arrosage. Faudrai il un mix entre cel et un retour à la chasse pour se nourrir?

  • Sans agriculture personne ne mangerait à sa faim. Donc de là à dire que c'était la pire idée de l'humanité c'est être malhonnête.

  • Rien ne vous empêche de retourner à la chasse , (au docus qui raconte n'importe quoi par exemple , je te conseille la plupart des tv européennes et ta chaine en particulier) …

  • Pour moi la pire chose que les humains ont développé c’est l’internet. Depuis chacun se prend pour des experts, commentent et critiquent. Ils le font le ventre bien plein, n’ayant jamais connu la faim ni la précarité. Ils critiquent l’agriculture après un bon petit déjeuner fait de céréale et de croissants bien beurrés. Ils préparent la prochaine vidéo où ils vont démontrer que le problème de l’humanité est le manque de prise de conscience que les animaux sont des êtres sensibles et qu’il est urgent de devenir vegan (sic). D’autres comme La suédoise Greta vont monter aux barricades. Tout en ayant à 16 ans autant pollué la planète que leurs aînés de 70 ans, ils vont les critiquer pour l’état déplorable de la planète.
    D’une certaine façon, nous devrions redevenir chasseur. Le petit jeune qui fait l’expert ici n’aurait pas le temps de débiter ses âneries parcequ’il serait entrain d’essayer de dénicher (le ventre creux) le dernier lapin qu’il croit encore exister sur la terre et que j’ai mangé hier. (Sorry, Pal)
    Je sais que je suis injuste et que les générations “internet” n’ont aucune envie d’éliminer la pauvreté, la maladie, de sauver les animaux ou la planète, pour la bonne raison qu’ils ne savent pas ce que c’est. Leur seule réalité se trouve sur les écrans et leur seul but est d’obtenir le saint Graal sous forme de “LIKE” et d’argent venant de YouTube, pendant que les agriculteurs vont se démolir la santé à préparer leur petit déjeuner.
    Ne me remercie pas de te donner une idée pour ta prochaine vidéo. J’ai déjà le titre “comment Internet est parvenu à faire en moins de 20 ans une génération de débiles”

  • Les concept de progrès, de civilisation et d'humanité n'ont rien à voir avec le confort ou la qualité de vie des individus auxquels ils sont associés. Déduire que ce qui ferait le malheur d'une partie des individus serait une erreur à l'échelle de l'humanité c'est léger. Dans l'histoire de l'humanité il y a eu peu de progrès qui n'ont eu de conséquences fâcheuses sur une certains nombre d'individus, avec cette lecture tous les progrès sont donc des erreurs.

  • J'étais très emballée par la vidéo jusqu'à ce que tu donnes ton opinion sur les anti-vaccins qui "foutent la merde". Très décevant.

  • On est plus dans l'opinion que dans de la science. J'ai regardé vous sources. Elles sont bancales ou non scientifiques… Aie!

    Petites question évolutionniste en passant… Pourquoi les chasseurs cueillleurs ont ils pratiquement disparus de la planète si c'était tellement mieux avant?

  • Largement perfectible en effet, il y a un bon fond, mais tu dérive dans ton sujet en parlant des maladies liées à l'élevage. Je n'ai pas vu le reste de tes vidéos pour le moment, mais il aurait été essentiel de dire d'entrée que :
    la naissance de l'agriculture va de paire avec la naissance des états.
    Qu'à l'inverse des productions maraîchères, les céréales comme le sel était une monnaie d'échange, une taxe imposé par les sociétés naissantes parce-que facilement comptable, transportable et relativement régulière d'une année sur l'autre.
    Le livre de James.C SCOTT "Homo domesticus" raconte à merveille la longue transition des chasseurs ceuilleurs jusqu'à l'apogée de l'agriculture.

  • Pourquoi on a fait ça ? Car on a tendance à exploiter d'autres êtres humains. C'est facile d'exploiter violemment ses voisins pour vivre dans l'abondance. Ceux qui sont affectés par les problèmes de santé que tu cites sont ceux qui travaillent la Terre, mais ceux qui consomment eux se contentent de consommer ! PRODUIRE TOUJOURS PLUS ! :p

  • C'est quoi cette question "pourquoi on a fait ca?".
    Genre t'as un type qui check la nature, voit qu'il y a des graines qui font pousser tes fruits et legumes sur des sols specifique, vient te voir et de dit: mec, on peut se poser ici on fait nous même notre bouffe et fini les morts parce qu'on trouve plus de proies ou qu'un hiver etait galère. On peut cultiver, stocker, se proteger et diversifier notre nourriture.
    Et toi tu lui sort un pourquoi tu veux faire ça?
    Tu vas etre plus petit et souffrir de maladies.Certes. Mais au final tu vois que sur le long terme cette solution est gagnante. Bien que la société capitaliste ne mettent pas en avant les agriculteurs et ne les aides pas vraiment, sans l'agriculture pour sécuriser notre apport en nourriture on aurait jamais eu la possibilité de se developper comme on l'est actuellement. Peu être qu'un chasseur coeilleur est plus heureux qu'un paysan en slomanie mais c'est l'utilisation de l'agriculture qui a permit de nous focus sur les sciences et par extension que tu puisses vivre de tes vidéos yt

  • l'analyse de l'anthropologue sur les chasseurs cueilleurs est ridicule, le mythe du bon sauvage à plein tube..voila ce qu'il se passe quand un chasseur/cueilleur rencontre le riz : https://www.youtube.com/watch?v=-SxCJarZT-A
    notez le ventre gonflé des enfants qui profitent à fond de leur 'loisirs' ….bref les sciences humaines quoi.

  • Merci. Cela m'a fait chaud au coeur de voir que je n'étais pas le seul à comprendre cela.

    L'agriculture c'est que font des civilisations qui ont atteint un seuil de désiquilibre avec la nature.
    Ou ils sont trop nombreux, ont exterminé les bêtes, et réduit la majeure partie de leur populations en esclaves au corps rachitiques et rongés par les caries.

  • Pour faire un peu d'histoire, dans l'antiquité parmi tout les peuple qui ont été amener a ce faire la guerre il en est qui ne se sont jamais fait coloniser et qui ont fait trembler le monde "civilisé" je veux parler des nomades des steppes eurasiatique, ceux réunis sous l’appellation génériques des "Scythes" puis des mongoles et autres peuples barbares qui déferlèrent sur l’Europe, l'orient l’Asie de l'antiquité au moyens age, et qui pour leurs part mirent sans trop de mal leurs envahisseur en déroutes, en effet leurs forces venaient de leurs grande mobilité et de leurs absence de possession matériels en effet il n'avais pas de domiciles fixe, pas de cité n'y de terre a cultivé, quand il advenait qu'un empire comme celui de Darius vint les soumettre ceux ci ce déplaçaient et tour a tour s'enfuyaient et les harcelais avec leurs archées a cheval . Donc pour le coups ces nomades "barbares" (qui possédaient tout de même du bétail) avait la supériorité, du moins dans la guerre, sur les civilisations sédentaire "civilisés" .

  • J apprecie ta chaine et te félicite pour le travail fourni mais…mais a mon sens nombre des dire manquent de rigueur, par exemple quand il est dit:«les chasseurs cueuilleurs avaient plus de temps libre que les agriculteurs» et bien moi je suis amener a me demander quest ce qui prouve cela? Est on remonté dans le passé pour verifier? Je crois que tout les moyen pour verifier cela ne sont pas fiables. Attention je n affirme pas le contraire, j affirme que cest impossible a prouver.

    Je suppose que les agriculteurs ont pris les terres où il y avait pas d interet a devenir chasseur cueuilleur, apres ce que je dis est une supposition , je n en ai pas la preuve donc je ne l affirme pad.

  • La raison qui nous a mené dans cette fuite en avant est assez simple, et ancrée en nous. L'instinct qui nous pousse à nous multiplier. L'agriculture offrait cette opportunité sans précédent… La vie trouve toujours un moyen, tant pis si ses hôtes ne s'en portent pas mieux.

  • D'un point de vue individuel c'est vrai que c'est la merde, mais d'un point de vue de groupe ça permets une densité de population plus élevée et donc une nation plus forte.

  • Malheureusement une vidéo dégueulasse au niveau des sources (comme trop souvent chez toi :/). Quid de l'avantage énergétique de l'agriculture sur la chasse ? Les avantages culturels et sociétaux ? Quand chasser un mammouth prend une à deux semaines pour un résultat non garanti, l'élevage est- il un mauvais compromis, à défaut d'être la meilleure solution ? Le paludisme est probablement la première source de mortalité chez l'être humain… etc

    Resserre un peu le boulot, tu perdras en clic, tu gagneras en qualité quitte à bosser avec des gens paléoanthropologues qui ont de la bouteille (quand le sujet est dans leur domaine de recherche) et pas des anthropos de 25 piches :/

  • Sans l'agriculture tu ne serais pas la a gagner un salaire en m'étant des vidéos sur youtube, seul possibilité pour les vidéastes médiocre.
    Chaine de vulgarisation faite par des incapables sans aucune crédibilité, encore des personnes qui ne servent à rien dans notre société à part apporter le pain et les jeux

  • Quelques précisions et réponses à des questions que je peux lire :

    "l'agriculture n'est pas une erreur car elle permet de réduire les pénurie et les épisodes de famine". En fait c'est faux. Les pénuries/famines sont directement liées au fait que, dans l'agriculture, il y a des bonnes et des mauvaises années. Quand on se nourrit de quelques espèces seulement, on peut être très touché par une maladie qui touche les cultures. Surtout que les agriculteurs sont sédentaires. Les nomades avaient une diversité beaucoup plus grande pour se nourrir (ce qui est expliqué dans la vidéo avec leur taille) et surtout ils étaient nomades et donc pouvaient se déplacer si un endroit n'était plus satisfaisant.

    Un point important aussi à souligner : lors des bonnes années, il y avait toutes les questions du pillage à gérer ! D'après les analyses faites sur les squelettes, les combats ont été plus violents après la sédentarisation de l'homme qui était prêt à "plus" pour ne pas céder sa terre. Lorsque l'homme était nomade, s'il était en danger, il lui était plus "simple" de fuir.

    "Si l'idée d'une société nomade de chasseur cueilleur est tout à fait séduisante, je regrette que celle-ci soit moins viable à long terme que l'agriculture. Meme en imaginant que cela aurait fonctionné, il y aurait eut encore plus de nomade, et les ressources prisent par les uns à un moment en aurait privé d'autre passant après." C'est globalement faux. Encore aujourd'hui, les populations humaines ont été chasseurs/cueilleurs bien plus longtemps qu'agriculteurs. La population était assez faible certes, mais probablement assez stable.

    L'agriculture permet de nourrir plus d'êtres humains sur une même surface et a permis une explosion démographique. Pour autant, même si l'arrivée de l'agriculture est positive du point de vue de la sélection naturelle, elle ne signifie aucunement que les êtres humains étaient plus heureux et en meilleur santé. En fait l'arrivée de l'agriculture a sûrement conduit à plus d'hommes et de femmes en moins bonne santé. Ce qui n'a rien d'illogique : il y a jamais eu autant de vaches et de poules qu'aujourd'hui mais est ce que les vaches et les poules vivantes sont vraiment plus heureuses que celles qui vivaient il y a quelques milliers d'années ? Plus nombreuses oui, plus heureuses non !

    Même si les êtres humains s'étaient rendu compte de la supercherie de l'agriculture, ils n'auraient pas pu revenir en arrière car ils auraient été trop nombreux pour qu'un système basé sur la chasse et la cueillette fonctionne de nouveau. Il aurait fallu sacrifier une partie de la population. Qui sont les volontaires ?

    Je ne suis pas spécialiste de la question, j'ai juste lu Sapiens. 🙂

  • Pour moi l'agriculture est en effet une des plus grandes erreurs de l'humanité surtout que les techniques d'agriculture actuelles, en plus d'affaiblir les plantes, détruisent la terre, par le labour, et par conséquent implique sur une terre un rendement décroissant et une baisse de qualité du produit avec le temps. Pour ne pas tuer le sol, on a inventé la tripartition du champ temporel, ce qui implique la aussi un rendement réduit sur une meme terre. bref comme toujours, l'homme règle un problème avec qqch qui en cause d'autres.

  • la révolution néolithique..ou le moment ou l'humain crée le pouvoir et la soumission, l'esclavage et l’asservissement, l'endoctrinage et le conditionnement.

  • Cette vidéo est un ramassis de merde.
    L'agriculture à permit de gagner du temps. Ceux qui ont survécus ne sont pas des nomades, mais des agriculteurs.

    Une entrée constante et prévisible de nourriture permet de prendre plus de risques et d'avoir une plus large population pour des quantités similaires de nourriture. Cela permet de vivre avec moins de marges. Sans compter le fait qu'il n'y a plus de dépendance sur la production de nourriture au m^2. Plus il y a d'individus, plus l'on peut augmenter la quantité de nourriture produite.

    Le nomades ne vivaient que marginalement mieux car… une fois qu'un groupe de nomade a dévalisé une région de ses ressources, TOUS les autres nomades qui passent derrière eux meurent… et l'on entend jamais parler deux et l'on ne peut observer sur leur ossature, étant donné qu'il s'agit d'une mort relativement rapide. La vie de nomade n'est bonne que si tu fais partis des chanceux qui ont le vent en poupe.

  • Que c'est mauvais scientifiquement et putaclic. "Entre être fermier en Somalie et chasseur cueilleur au Kalahari, moi je sais ce que je préfère"… Mais qui es-tu pour affirmer une chose pareille ? As-tu été chasseur-cueilleur au Kalahari ? Et qui es-tu pour traiter de pire erreur le choix de tous nos aïeux à travers les siècles et les continents de changer leur mode de vie ? Niveau condescendance on se place là…

  • Si Alexandre Astier fait un saut sur chaque chaîne de vulgarisation je dis oui faut que ça sonne bien à ses oreilles, être vulgarisateur c'est comme de la musique faut jouer les bonnes notes pour être écouter

  • Et pourtant comme la écrit Terry pratchet, dans le grand livre des gnomes, a la question : " qu'est-ce que la griculture?", la réponse du truc fût :"oui".
    Reste a voir ce qu en dit Siri ou autres interfaces homme machine.

Leave a Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *